La soie sous toutes ses facettes

Les bienfaits de la soie

La soie naturelle est une libre constituée par le vers à soie. Sa richesse en protéines et en acides aminés lui confère des propriétés particulières qui vont bien au-delà de son aspect esthétique brillant. La peau et les cheveux directement en contact avec le textile en profitent directement.

#Douce

La soie est une matière particulièrement agréable au toucher. Grâce à sa douceur, le frottement au contact d’autres matières est réduit. La peau ou la libre capillaire sont ainsi moins agressés.

#Non-absorbante

Contrairement à certaines fibres qui emprisonnent l’humidité, la soie est non-absorbante. Elle préserve l’hydratation de la peau, des cheveux et assure un confort de qualité tout au long de la journée.

#Régénératrice

La soie est naturellement riche en acides aminés avec de nombreux bienfaits sur la peau. Elle prévient l’apparition des ridules, de l'acné ou encore de l'eczéma. On la retrouve à ce titre dans de nombreux soins cosmétiques.

#Antibactérienne et hypoallergénique

Les personnes dont la peau est grasse ou sensible, qui ont de l’acné peuvent profiter des vertus hypoallergéniques et antibactériennes de la soie. Naturellement, elle prévient l’apparition de ces inflammations, offrant un meilleur confort pour la peau. Par ailleurs, son aptitude à limiter la transpiration réduit le développement des bactéries. Il s’agit d’une fibre naturelle, dont le traitement ne nécessite pas l’utilisation de produits chimiques.

#Thermorégulatrice

La soie présente des vertus thermorégulatrices. Cela signifie qu’elle est capable de conserver la fraîcheur en été et la chaleur en hiver. C’est une matière qui est ainsi agréable de porter en toute saison.

agostin paris boutique foulard mode luxe voyage audace sophistiqué soie

La soie, une histoire millénaire

L’histoire de la soie débute en Chine où elle aurait été découverte entre 3000 et 2000 ans av. JC. Son secret de fabrication fut précieusement conservé pendant plusieurs millénaires, ce qui permit à la Chine de bénéficier d’un quasi-monopole sur son exportation.

Difficile à produire, elle était à l’origine exclusivement réservée à l’Empereur et aux hauts dignitaires. Quiconque tentait de voler des vers, des cocons ou même des œufs était condamné à mort.

Le commerce de la soie s’est progressivement développé entre l’Europe et l’Asie donnant naissance à une route commerciale traversant les déserts et montagne, qu’on a appelée “route de la soie”. En effet, parmi toutes les richesses transportées par les caravanes, la soie en était la plus précieuse.

Le monopole chinois cessa au VIème siècle. La soie fut alors introduite dans l'Empire Romain d’Orient par des moines qui parvinrent à dissimuler des vers dans leurs bâtons de pèlerin. Sa fabrication se répandit progressivement en Europe.

En France, l’essor de la soie débute sous l'influence de Charles VIII au 15ème siècle. Des mûriers venus de Sicile et de Naples furent importés dans la région de Montélimar. L’octroi de privilège, la fourniture gratuite de plants de mûriers ainsi que d'œufs participa à l’essor des fabriques dans la région de Lyon et de Tours.

La soie sous toutes ses facettes
La soie sous toutes ses facettes
La soie sous toutes ses facettes
La soie sous toutes ses facettes

Le 17ème et le 18ème siècle sont les siècles d’or de l’industrie de la soie. La ville de Lyon s’impose par sa maîtrise des techniques de production, par ses innovations et ses créations d’une très grande qualité. S’émancipant du style italien, les fabricants français imposent leur style. La cour de France est alors la vitrine du savoir-faire français et impose ses codes dans toutes les cours européennes. La Révolution française portera un sévère coup à l’industrie de la soie.

Au début du 19ème siècle, la révolution industrielle transforme profondément l’économie de la soie. Avec l’invention du métier Jacquard, l’industrie textile entre dans une nouvelle ère. Par la suite, l’apparition de nouvelles fibres, l’évolution des habitudes vestimentaires et l'essor de la concurrence étrangère vont amorcer le déclin de cette industrie.

Le développement des maisons de haute couture offre à la soie une nouvelle vitrine. Cette matière reste encore aujourd’hui un symbole du savoir-faire français, de sa créativité et de son élégance.